Logement : comment trouver un point de chute au Mexique ?
Logement : comment trouver un point de chute au Mexique ?
5 (100%) 1 vote

La principale préoccupation d’un stagiaire international est de trouver un logement à distance. Le Mexique n’échappe pas à cette règle fondamentale. Trouver la perle rare nécessite de connaître les astuces et les bons coins où habiter. Zoom sur la capitale du Mexique, Ciudad Mexico.

Stage : Pourquoi choisir le Mexique ?

L’Amérique centrale est une destination en vogue pour effectuer un stage à l’étranger. Comme ses voisins du Panama ou du Costa Rica, le Mexique propose une immersion culturelle sans équivalent. Un stage de plusieurs mois dans le pays riche en histoire maya et inca est une manière d’ajouter une belle ligne à son CV. L’Etat mexicain s’adresse aussi particulièrement à ceux qui souhaitent approfondir la langue espagnole, loin des bancs de la faculté. D’après le Consulat français implanté à Mexico, la communauté française au Mexique représentait 30 000 personnes à la fin de l’année 2017, dont 18 745 officiellement inscrits au registre des ressortissants français. L’Institution officielle précise que les derniers Français arrivés sur le sol mexicain sont « souvent des cadres travaillant dans le secteur tertiaire et industriel ». Le Mexique est, par exemple, régulièrement pourvoyeur d’offres de stage dans les domaines de la vente, du marketing et du développement commercial.

Un coût de la vie moins cher

Choisir un stage en Amérique centrale n’a pas que des vertus touristiques. C’est aussi l’assurance de trouver une vie globalement moins coûteuse qu’en Europe. Il s’adresse donc à des petits budgets qui ont envie de voir du pays. Le comparateur Le Coût de l’expat permet de mettre en balance les dépenses prévues durant un séjour à l’étranger. Le coût de la vie à Mexico City est évaluée à -45% moins cher qu’à Bordeaux, -47% qu’à Lyon. La différence est encore plus flagrante à Paris. Les dépenses entre les capitales française et mexicaine représentent une différence de -58%. Établir un budget pour partir en Amérique latine apparaît donc plus facile lorsqu’on est étudiant. Mais, il faut savoir que la plupart des stages au Mexique ne sont pas rémunérés. Malgré tout, des entreprises peuvent indemniser leur stagiaire international à hauteur du salaire moyen mensuel en vigueur (environ 467 euros).

Trouver un logement au Mexique

La grande partie des stages au Mexique se déroule dans la capitale, Mexico City, ou dans ses environs proches. La ville et sa population urbaine de plus de 20 millions d’habitants dispose d’un choix d’appartements assez vaste dans différents quartiers – ou Colonias.

Opter pour la colocation

Dès son arrivée, un stagiaire peut se rendre dans des agences immobilières pour trouver son appartement. Ou bien feuilleter les journaux mexicains El Universal ou Excelsior truffés d’annonces pour dénicher la perle rare. En revanche, le délai de recherche allant de deux à quatre semaines peut être contraignant. Les agences immobilières ont aussi l’inconvénient de prendre des commissions et d’exiger de nombreuses garanties. Dont celle d’avoir un garant, appelé le fiador au Mexique. Il faut donc avoir son logement avant de fouler le sol mexicain. Ce qui n’est pas évident lorsque son lieu de stage se trouve à douze heures de vol de Paris.

Passer par des sites de mise en relation entre particuliers est une solution possible. Certains se sont spécialisés dans les colocations ou les chambres chez l’habitant à louer. Ces deux modes d’hébergement sont parfaits pour optimiser au mieux son budget. Surtout que la plupart des bails au Mexique s’établissent sur une année, comme en France. Avec la colocation, il n’est pas nécessaire de rester autant pour décrocher un logement. Sans hébergement à son arrivée, le stagiaire peut choisir un hôtel. Mais, cette solution ne doit pas être du long terme en raison de son coût élevé (50 à 90 euros par nuit).

Les avantages à privilégier la colocation :

  • Minimiser les coûts de location.
  • Faire des rencontres sur place.
  • Partager les tâches ménagères.
  • Parler espagnol au quotidien.

Dans quels quartiers ?

Le Mexique n’est pas connu que pour ses clichés renvoyant à la Tequila, au sombrero ou à sa nourriture épicée plus ou moins digérée. L’Etat mexicain est souvent dépeint comme un pays avec une forte criminalité. Les dix principaux cartels de drogue tiennent régulièrement en étau la sécurité du pays. L’année 2017 est même devenue l’année la plus meurtrière depuis vingt ans avec près de 25 339 homicides recensés. Pour vivre un stage à Mexico en toute sécurité, il est conseillé de choisir un quartier suffisamment sûr. Il est, par ailleurs, conseillé de choisir un logement gardé ou fermé. Comme aux Etats-Unis, il existe des gated communities au Mexique, autrement appelé cerradas de l’autre côté de la frontière. Ces résidences fermées proposent une meilleure sécurité pour les expatriés.

Liste des principaux quartiers de la ville de Mexico :

  • Polanco
  • Santa Fé
  • Lomas de Chapultepec
  • Del Valle
  • San Angel
  • Irrigacion
  • La Condesa
  • Roma
  • Coyoacan
  • Narvarte Poniente

Des différences peuvent exister entre quartier selon sa réputation et sa proximité avec le centre-ville. Pour optimiser ses trajets domicile-travail, il faut choisir un logement qui soit proche de son lieu de stage. Le pass mensuel de transport en commun n’est pas cher au Mexique (environ 15 euros). Mais, il s’agit de passer un séjour plus tranquille dans une ce qui constitue la troisième plus grande métropole du monde.

Pour quels tarifs ?

Les prix à la location d’un logement au Mexique sont globalement moins chers qu’en France. Ceux qui optent pour la colocation ou la chambre à partager peuvent s’en tirer avec un loyer mensuel avoisinant les 250 euros par mois. Le logement seul sera forcément plus onéreux à la location. Malgré tout, les prix pratiqués pour un logement au Mexique s’éloignent des prix de l’immobilier parisien. En effet, à Paris intra-muros, un petit appartement en plein centre-ville se loue entre 800 et 1000 euros de loyer. A Ciudad Mexico, le loyer est estimé -63,70% moins cher. Un appartement du même type coûte, en moyenne, 400 euros. En s’éloignant du centre-ville, le logement peut atteindre moins de 300 euros par mois. Le logement constitue l’un des principaux postes de dépenses d’un étudiant ou un jeune diplômé en stage à l’étranger. Le budget prévu doit donc tenir compte de l’hébergement à Mexico City pour réussir au mieux son aventure internationale.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des