10 étapes pour trouver un stage en Amérique latine
Notez cet article

Encore peu exploré il y a quelques années, l’Amérique latine est désormais un continent qui attire de nombreux étudiants pour leur stage. Tu te demandes comment trouver un stage efficacement de l’autre côté de l’Atlantique ? Voici les 10 étapes les plus importantes qu’il est conseillé de suivre.

Etape 1 : Choisir sa destination

Le gros avantage de l’Amérique latine est la diversité des destinations pour faire son stage. Argentine, Brésil, Colombie, Mexique, Chili, Costa Rica, Pérou, Bolivie, Panama, le plus difficile finalement c’est de se positionner.

Les paysages sont différents dans chaque coin mais ils valent tous le coup d’œil. En plus d’être un enrichissement professionnel, tu découvriras des décors féériques. Au pire du pire, si tu décroches un stage dans une de ces destinations, tu pourras toujours t’offrir des petits week-ends dans un des pays frontaliers.

L’Amérique latine n’est pas forcément un endroit que les Français privilégient pour partir en vacances. C’est loin et les billets d’avion ne sont pas donnés. Se servir de son stage pour y aller est sans doute la meilleure alternative. Et puis qui c’est ta famille et tes amis auront peut-être envie de venir te rendre visite.

Etape 2 : Chercher les offres de stage

En fonction de tes études ou du secteur qui t’intéresse, les offres peuvent être plus ou moins fréquentes. Une recherche optimisée est souvent plus efficace. On te propose de t’aider en te sélectionnant les meilleures annonces, en temps réel.

Cela évite de passer à côté d’une belle opportunité ou bien de postuler à une offre erronée. Pratique et surtout très utile ! Plus besoin de partir explorer les milliards de pages Google. En un clic, tout est devant toi.

Bien cerner les offres te permet de perdre du temps inutilement dans ta recherche. Et on sait tous que le temps est précieux, surtout quand on doit absolument être en stage à l’étranger pendant une période imposée par son école.

Etape 3 : Se renseigner sur les entreprises qui recrutent

Si les offres d’emploi proposées ne correspondent pas à ton domaine d’activité, une autre solution s’ouvre à toi. Tu peux toujours envoyer des candidatures spontanées. Il arrive que des candidats soient attirés par une entreprise mais qu’aucune annonce ne soit publiée.

Les demandes directes sont très souvent bien perçues par les employeurs. Elles montrent la volonté et la détermination des candidats et peuvent jouer en leur faveur. Tente toujours, car on le sait tous : qui ne tente rien n’a rien !

L’Amérique latine est en pleine expansion. De nouveaux marchés émergent et les pays se développent de plus en plus. Recevoir un stagiaire français peut également intéresser les entreprises car ta vision du marché est différente de la leur. Tu peux leur apporter des idées nouvelles auxquelles ils n’avaient pas encore pensé.

Etape 4 : Préparer son CV

Les CV, ainsi que les lettres de motivation, différent selon les pays. Il est important de se renseigner, avant de postuler, sur la structure de ces documents. C’est d’ailleurs le cas en Amérique latine. En Colombie, par exemple, le nombre de pages est différent du format français, la structure également…

Ce sont des éléments à ne surtout pas négliger pour faire la différence face à d’autres potentiels concurrents. Cela prouve aussi que tu t’es renseigné au préalable et que tu respectes les normes du pays. C’est en effet très flatteur pour une entreprise de voir que l’étudiant intègre la culture du lieu dans lequel il souhaite être accueilli. Ici commence ta bonne intégration !

Etape 5 : Préparer sa lettre de motivation

Là aussi, il faut s’adapter ! La lettre de motivation doit montrer que tu as bien saisi l’offre de stage proposée. A l’intérieur, tu dois également décrire tes expériences professionnelles (comme en France) mais aussi tes diplômes. Car ils ne sont pas tous équivalents et certains peuvent être incompris.

De plus, une lettre de motivation rédigée en espagnol est un atout considérable. Privilégier la langue principale du pays à l’anglais est un autre moyen de prouver que l’on a très envie de s’intégrer et de rejoindre une équipe pour un stage en Amérique latine. Pour la personne qui recrute, voir que l’espagnol est acquis peut être synonyme de productivité et d’efficacité.

Alors ne laisse aucun doute planer et sois le plus clair possible. Que ce soit dans ton parcours que dans ta personnalité, rien n’est laissé au hasard et tout est pris en compte.

Amérique latine

Trouver un stage en Amérique latine

Etape 6 : Demander une lettre de recommandation

En Amérique latine, les diplômes sont importants mais les compétences sont beaucoup plus regardées et étudiées par les recruteurs. Une personne plus diplômée qu’une autre ne sera pas forcément choisie. C’est à ce moment-là que tu peux faire jouer ton réseau.

Ton ancien maître de stage a été content de toi ? Demande-lui de te rédiger une lettre de recommandation. Il s’agit d’un document, signé par ton ancienne entreprise, qui atteste de tes compétences dans un domaine précis. Il se peut qu’elle comporte aussi des traits de ta personnalité utile à un poste.

Par exemple, si tu as l’esprit d’équipe, cet aspect peut être mis en avant. Elle pourra conforter le recruteur dans son choix. En France aussi les lettres de recommandation sont appréciées. Elles ne coûtent rien à personne et peuvent s’avérer utiles.

Etape 7 : Préparer son entretien

Tu te rapproches du but mais ce n’est pas encore gagné. Il ne faut pas relâcher tes efforts pour décrocher ce fameux stage en Amérique latine. Si tu as été contacté par plusieurs employeurs c’est encore mieux mais concentre toi sur chacun comme s’ils étaient uniques. Par rapport à la distance tu seras forcément amené à faire un entretien virtuel via Skype ou un autre outil de conversation à distance.

Prépare des fiches pour chacune des entreprises avec des notions clés telles que la date de création, le(s) nom(s) du dirigeant, le nombre d’employés, des dates phares,… Histoire de ne pas te mélanger les pinceaux entre deux entretiens.

Si proche de ton objectif, tu ne peux pas te permettre d’arriver face au recruteur et de te faire piéger sur une question logique et banale.

Etape 8 : Anticiper les questions possibles

Même si chaque entretien est unique, et réserve son lot de plus ou moins bonnes surprises, des similarités existent. De nombreuses questions reviennent et il devient de plus en plus facile de les appréhender. Pour cela, tu peux t’aider de tes expériences précédentes mais aussi trouver des articles à ce sujet.

Pense tout de même que certains recruteurs peuvent être tenter de te déstabiliser. Ce travail préalable t’aidera à répondre plus rapidement, et avec plus d’aisance. Tu te sentiras plus en confiance et prêt à rebondir, même dans des situations délicates. Il n’y a pas de secret, un entretien préparé se passe toujours mieux.

Et puis même si tu bafouilles un peu, ce n’est rien. La personne face à toi sait que tu n’es pas natif du pays, et que ta démarche est déjà courageuse. Aies confiance en toi !

Etape 9 : Soigner son apparence

L’entretien se fait à distance mais ce n’est pas pour autant qu’il faille négliger son apparence. Alors si tu comptais rester en pyjama, oublie ! De plus, l’endroit où tu décides de te placer pour réaliser cet échange virtuel, doit être lumineux, neutre et bien rangé. La première apparence est très importante, soigne-la au maximum.

Pour la suite de l’entretien reste naturel(le). N’en fais jamais trop pour te faire remarquer, ce n’est pas forcément la meilleure solution. Dans tous les cas, si tu décroches le poste ta vraie personnalité refera toujours surface. Alors pourquoi tricher et te faire passer pour quelqu’un que tu n’es pas ?

Sois professionnel et agis comme si tu étais un salarié. Mets en avant ce que tu peux apporter à l’entreprise et surtout ne te dévalorise sous aucun prétexte. Le mensonge se voit facilement, inutile de t’inventer une vie trépidante ou un passé exceptionnel.

Etape 10 : Faire une demande de VISA

Ca y est tu as appliqué toutes ces règles à la lettre et cela a payé : tu as décroché ton stage en Amérique latine ! Tu peux crier victoire mais il reste encore un pas à franchir. L’ultime étape est l’obtention du VISA. Ce document est obligatoire pour pouvoir débuter un stage à l’international. Dès que la réponse tombe, commence à faire ta demande. Faire cette démarche administrative au plus vite permet d’enlever du stress et de mieux s’organiser.

Pour faire ta demande, réfère toi aux lois de chaque pays, qui, une fois de plus, ne sont pas les mêmes. Pour t’aider à remplir correctement les documents demandés, des astuces et des modes d’emploi existent. Que tu partes au Mexique, en Argentine ou dans n’importe quel autre pays d’Amérique latine, n’oublie pas cette dernière étape.

En soignant ta candidature et en maîtrisant tes entretiens grâce à ces dix étapes, tu es sûr de partir sur de bonnes bases. Maintenant que tu es prêt, à toi de jouer et de montrer qu’en France les stagiaires sont performants. La concurrence est rude pour décrocher un stage en Amérique latine, alors démarque toi et fonce !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des