Fêter le Jour des morts au Mexique
Notez cet article

 

Le Jour des morts, une tradition mexicaine proche d’Halloween

Il existe dans le monde certains pays où les fêtes les plus connues prennent une importance toute particulière. Si en France, Halloween se veut être une tradition ordinaire, simplement importée des Etats-Unis, ce n’est aucunement le cas du Mexique. En effet, ce pays est particulièrement attaché à son événement plus ou moins similaire, le Jour des Morts, dont la tournure est bien différente que celle que l’on connaît et qui se déroule du 31 octobre au 2 novembre…

Les origines du jour des morts au Mexique

Il faut savoir dans un premier temps que de manière générale, les mexicains ont une vision de la mort très différente de la notre : c’est un sujet beaucoup moins tabou, beaucoup moins effrayant et qui fait l’objet de traditions très anciennes, remontant aux Aztèques et au premiers hispaniques. Ainsi, chez les Aztèques, deux fêtes venaient honorer les morts, celle de Miccaihuitonli pour les enfants et celle de Hueymiccalhuitl pour les adultes une vingtaine de jours plus tard. Selon leurs croyances, la mort n’était pas une fin définitive en soi mais bien la fin d’un cycle et le début d’un autre. La régénération était alors ancrée dans les esprits et de nombreux ossements et crânes retrouvés sur les autels appuient ces hypothèses. Quelques siècles plus tard, lors de la conquête espagnole, les rituels ont fini par évoluer avec l’implantation du catholicisme dans les terres Mexicaines. Les cultures se sont mélangées et c’est ainsi que les danses macabres sont apparues.

Ces traditions ont traversé les siècles et de nombreux éléments sont venus s’imposer de façon définitive, comme l’apparition des “caleveras” (têtes de mort en espagnol) décorées, portant des chapeaux et des fleurs au XIXème siècle.

Les traditions à découvrir durant cette fête

Si en France, nous associons Halloween a un jour triste et effrayant, les mexicains eux, en profitent pour rendre hommage à leurs proches disparus et faire la fête, en déposant des offrandes sur des autels et en dansant et chantant près des tombes.

Pasetours propose des excursions au Mexique : https://www.paseotours.com

Dans les croyances mexicaines, les morts profiteraient de ces quelques jours pour revenir chez eux et ainsi, voir leur famille pour faire la fête ensemble (et non pour les effrayer). De ce fait, des autels sont érigés dans toutes les maisons, avec beaucoup de décorations (papiers découpés en forme de crânes et squelettes), des photos des défunts, d’objets personnels, de fleurs, de bougies et d’encens.

Comme dans l’ancien temps, des festins sont organisés : le peuple prépare de nombreux plats et mets sucrés et salés, destinés à leurs proches (vivants ou disparus). Ces derniers s’accompagnent généralement de boissons alcoolisées, telles que la tequila pour n’en citer qu’une ! Par ailleurs, le jour du 2 novembre, des piques niques sont organisés dans les cimetières, accompagnés de festivités bien joyeuses : on nettoie tout, on dépose des fleurs un peu partout et on danse, chante et joue de la musique !

Tu l’auras compris, la fête des morts est un événement très attendu au Mexique et qu’il fait bon de découvrir durant ton stage dans le pays ! Si tu n’en as toujours pas trouvé, n’hésite pas à venir jeter un coup d’oeil à toutes nos offres de stage en Amérique Latine !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des