Comment partir en stage en Argentine ?
Comment partir en stage en Argentine ?
5 (100%) 1 vote

Partir à la découverte de l’Amérique Latine n’est pas l’apanage que des touristes. Il est aussi possible de s’enrichir professionnellement. Le stage en Amérique du Sud est ainsi devenu à la mode pour les jeunes étudiants français soucieux d’écrire une riche expérience à l’internationale sur leur curriculum vitae. Situé tout au sud du continent américain, l’Argentine offre des opportunités de stage attrayantes.

« S’imprégner de l’état d’esprit argentin »

Le stage à l’étranger est une belle manière d’enrichir son curriculum vitae tout en se démarquant des autres candidats. Pendant deux, six ou douze mois, un stagiaire a la possibilité de découvrir de nouveaux horizons et de s’immerger dans nouvelle culture à plusieurs milliers de kilomètres de chez lui. Et, d’engranger de l’expérience professionnelle inévitable au moment d’entrer dans le marché du travail toujours plus concurrentiel. C’est le pari gagnant qu’a pris Nicolas, parti faire son stage en Argentine durant trois mois. Plus précisément à Buenos Aires, la capitale du pays, qu’il qualifie de « ville super, mais très européenne ». Cette particularité connue en Amérique du Sud tient dans la vague d’immigration européenne – d’italiens et d’espagnols principalement – qui a foulé les terres argentines à partir de la fin du XIXème siècle. En 2011, selon l’université nationale de La Matanza, près de 90% des Argentins avaient une descendance européenne.

Sois rassuré : tu ne seras jamais le seul francophone à t’établir en Argentine. En effet, des Français sont implantés dans le pays qui compte 44 millions d’habitants. En 2016, le Ministère des Affaires étrangères estimait que 12 327 Français étaient inscrits au registre des Expatriés. Buenos Aires est la trente-cinquième ville du monde en nombre de citoyens issus de l’Hexagone. Derrière les indétrônables Genève (148 040 Français), Londres (134 480) et Bruxelles (124 978). Bien loin des clichés à l’instar du tango, de la nourriture épicée et de la vénération pour le footballeur Lionel Messi, l’Argentine demeure une nation accueillante. « Les Argentins sont des gens supers, très patriotiques, vraiment chaleureux et très ouverts », confirme Nicolas. Ce dernier préconise de profiter au maximum de son stage en pratiquant l’espagnol à chaque instant. « Je n’ai pratiquement pas parlé en français pendant mon stage. Il faut s’imprégner de la culture argentine et de son état d’esprit » pour réussir au mieux son stage à l’étranger. Les sites touristiques argentins d’exception ne manquent pas dans ce pays à la superficie égale à cinq fois et demie celle de la France.

Les secteurs qui recrutent en Argentine

L’Argentine est la troisième puissance d’Amérique Latine derrière le Brésil et le Mexique. Les secteurs-clés qui portent l’économie argentine sont nombreux. Son histoire industrielle s’est forgée sur les gisements de matériaux tels que le fer, l’argent, le cuivre ou le zinc et sur les réserves énergétiques comme le pétrole et le gaz de schiste. Ces richesses naturelles ont vocation à être exportées partout dans le monde à l’image de la production de sucre, de maïs ou encore de viande. L’agriculture tient d’ailleurs une place prépondérante dans le marché du travail argentin. Près de 7% de la population est employée par l’industrie agroalimentaire locale.


Le tourisme est également en pleine expansion dans le pays visité pour ses pampas et ses steppes. En 2017, le Ministère du tourisme a révélé des chiffres record. De janvier à octobre, le pays a accueilli 17,2 millions de visiteurs. C’est 7,9% de plus que sur les dix premiers mois de 2016. La crise économique qui touche actuellement l’Argentine est d’ailleurs profitable au tourisme extérieur. En effet, le peso argentin se dévalue et les prix ne cessent de baisser au détriment du peuple argentin en proie à la pauvreté et au chômage. Comparé au train de vie parisien, le coût de la vie des Buenos-Airiens apparaît moins cher de 36%, selon Le Coût de l’expat. Des postes sont ainsi à pouvoir dans l’hôtellerie et dans la restauration. Et, plus généralement dans les secteurs gravitant autour du tourisme. Comme le reste de l’Amérique du Sud, l’Argentine est touchée par la mondialisation et la propagation des domaines liées aux services. Au cœur de Buenos Aires, véritable poumon économique de l’Argentine, il est possible de retrouver des grands groupes internationaux travaillant dans l’import/export, le marketing, la communication, la finance ou l’ingénierie.

Trouver un stage adapté à ses envies en ligne

Le pays du personnage de bandes dessinées Mafalda propose chaque année des offres de stage ouvertes aux étudiants internationaux. Les villes de Buenos Aires et de Córdoba sont les principales destinations pourvoyeuses d’opportunités. Les deux plus grandes villes du pays sont idéales pour s’expatrier temporairement durant quelques mois. Pour trouver son stage sur le sol argentin, il existe des pistes à dénicher essentiellement sur le Web.

La Chambre des Commerces et d’Industrie implantée en Argentine est un premier contact pour connaître la situation du marché du travail. Un espace réservé aux étudiants permet en outre de laisser sa candidature pour être contacté par des entreprises intéressées par le profil de l’étudiant. Des organismes spécialisées mettent en relation les entreprises implantées en Argentine et les étudiants. Ces sites proposent également des bases actualisées d’offres de stage à pourvoir partout en Amérique du Sud. Tu cherches un stage en e-marketing, en événementiel, en graphisme ou en réseaux sociaux ? Alors, l’Argentine est peut-être ton prochain eldorado. Les annonces listent les missions ainsi que le profil type du parfait stagiaire. Il figure bien souvent la connaissance de l’espagnol – langue la plus pratiquée en Argentine – et de l’anglais utilisé dans les secteurs liés à la relation client. Il est recommandé de parler de manière intermédiaire voire couramment ces deux langues pour s’intégrer au mieux dans l’entreprise.

Pour accroître ses chances de partir en stage en Argentine, il est essentiel de se créer un réseau sur place. Il peut s’agir du tuteur de stage qui peut aider à la constitution des démarches administratives, à la recherche du logement et à appréhender les us et coutumes de la vie sud-américaine. Les groupes d’expatriés implantés en Argentine sont aussi de bons conseils pour en savoir plus sur les conditions de travail locales (salaires, horaires et congés). Ces groupes communautaires d’entraide peuvent devenir des points de repère essentiels pour réussir son aventure argentine. « J’ai eu la chance d’avoir un contact sur place quand je suis arrivé. Elle a pu me loger et me faire découvrir la région, explique Nicolas, parti trois mois à Buenos Aires. Mais, j’ai vite cherché à connaître plein de monde autour de moi et me créer mon propre réseau ».

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des